« On aura tout vu » en plein Jet Lag

“Nous sommes l’univers mais la société nous apprend nos limites” –The afterlife of Billy Finger

La collection « Jet lag » est née de l’état de flottement entre réalité et imaginaire que génère le décalage horaire.

Lire la suite

Svetlana Kushnerova, le printemps en plein hiver

Pour sa collection Hiver la créatrice Russe Svetlana Kushnerova nous plonge dans un Printemps rempli des fleurs. Ces fleurs d’hiver poussent dans un mélange de lainages, soieries, cuir et maille crochetée. Elle a imaginé une femme libre, audacieuse et romantique qui séduit par sa féminité imprévisible et intemporelle. Prolonger le Printemps pendant tout l’hiver, quel rêve !

Svetlana défilé été

 

 

 

 

On aura tout vu : Un grand show

Depuis 2010, je accompagne de près le duo, Livia Stoianova et Yassen Samouilov de la marque « On aura tout vu ». Leur travail est toujours surprenant mais le dernier défilé, pour présenter la collection SS 2015, mérité le titre de « Show ». Dans le Club 79, ils nous ont présentés, en plus des modèles qui défilaient, une installation des costumes du Ballet « Casse noisette » et la performance du jeune danseur et chorégraphe Jeroen Verbruggen.

Cette collection est une interprétation couture de quatre personnages de Casse Noisette : Drosselmayer, Prince de noix, Fille miroir et Marie

Comme a chaque saison, la fête continue avec un « After Show » plein des surprises.

Rossana de Sordi

Galerie

Emouvant le défilé Couture Printemps-Eté de Anna Quasoar

Pour présenter son dernier défilé Printemps-Eté 2015, Délices de l’amour, la créatrice Anna Quasoar a choisi le Salon Louvre de l’Hôtel Saint James Albany. Dans une ambiance très intime, la salle plongée dans le noir, seules les mannequins étaient entourés de lumière. Je voyais défiler sous mes yeux tous les rêves des femmes pour le grand jour : Robe de princesse, robe romantique, robe sensuelle…Comme le dit Anna ; « il y a autant des façons de se marier que d’aimer ». Le moment du bouquet final, au son de « Like diamonds in the sky », a été très émouvant.

Crédit photo : Olesya Okuneva

 

Fashion Mix au musée de l’immigration

Nous entendons tous les jours des débats sur l’immigration à la télé et ils sont souvent liés à la criminalité, pauvreté, manque d’intégration…Pas cette fois ci. Olivier Saillard, directeur du Palais Galliera, a décidé de nous montrer une immigration très réussie, celles des couturiers, artisans et créateurs qui ont choisi Paris comme base de création.

De Charles Frederick Worth à Cristobal Balenciaga, des Japonais à la vague Belge représenté par les six d’Anvers et plus tard les Anglais comme Alexander McQueen et John Galliano, cette exposition peut être regardé comme une rétrospective de la mode française du vingtième siècle, vu par le prisme de l’immigration.

Et ce phénomène continue jusqu’à nos jours avec le foisonnement créatif actuel des créateurs des toutes origines comme : Viktor & Rolf, Iris van Herpen, Kostas Murkudis, Manish Arora…La liste est encore très longue.

Alors, Madame Le Pen : Paris capitale internationale de la mode, c’est la faute à l’immigration ?

Musée de l’histoire de l’immigration : 293, avenue Daumesnil, Paris 12ème

Du 9 décembre au 31 mai 2015

Exposition Fashion Mix

 

Pétition : On veut voir « On aura tout vu » à Paris

J’adore le travail de Livia Stoianova et Yassen Samouilov, le duo de « On aura tout vu » et ces derniers temps je cumule les frustrations. D’abord leur exposition « SensationS » à Calais et maintenant c’est le Ballet Casse Noisette qui a été présenté uniquement à Genève, je vais devenir dingue !

La danse a été (et est toujours) ma plus grande passion. Avant de travailler dans la mode j’ai fait de la danse classique et je suis arrivé au niveau professionnel. J’ai dansé un peu dans une petite compagnie avant de commencer à dessiner et réaliser les costumes pour nos spectacles…c’est la dance qui m’a conduit à la mode.

Je connais tous les grands classiques par cœur et j’avoue que le Casse noisette n’était pas mon préféré, jusqu’à maintenant. Tout a changé parce que le plus Parisiens et impertinents des créateurs de la Haute Couture ont travaillé avec Jeroen Verbruggen, un chorégraphe à l’imaginaire féérique, festif et sans limites. Ensemble ils ont récrée le célèbre classique de Marius Petipa en gardant, évidemment, la musique de Tchaïkovski. Le résultat est fabuleux, c’est à dire, du peu que j’ai pu voir sur Youtube, parce que ce ballet de rêve a été présenté à Genève le mois dernier et c’est tout !

Alors, si vous aimez la Danse, les beaux costumes, le rêve, la magie et les chorégraphies exceptionnelles, rejoignez moi dans ma pétition : On veut voir le Casse noisette, nouvelle version, à Paris

Ana Quasoar: Une belle rencontre

J’ai eu l’opportunité de rencontrer Ana Quasoar juste après son défilé dans la semaine de la Haute couture. Très sympathique, elle m’a parlé de ses créations, de l’accompagnement sur mesure offert à ses clientes dans sa boutique du 7 rue de la Banque. Coïncidence, depuis sept ans, Ana Quasoar réalise les rêves des futures mariés en les donnant l’opportunité d’avoir une robe unique, bien loin des clichés des robes de marié traditionnels. Les prix sont abordables, à partir de 1500 € pour une robe simple, sans broderie et jusqu’à… Je n’ose pas imaginer, pour une robe entièrement brodée. Mais là, on rentre dans le domaine de l’Art, et l’Art n’a pas de prix !

J’ai beaucoup aimé la petite robe de cocktail et si je devais me marier aujourd’hui, je choisirais quelque chose de simple, court, comme cette robe là.

Ana Quasoar robe de marié

 

 

Galerie

Anna Quasoar “Precious Rolling Stones”

Haute en couleurs, impertinente, facile à vivre, les influences viennent de ma période Beaux-Arts, des couleurs des dessins animés, de pierres précieuses colorées, et de friandises fraîches et délicieuses.

Aujourd’hui, nous voyageons en permanence dans le monde entier, passant d’un milieu à un autre, et lorsque l’on sort, que devrait-on porter ?

La réponse est : tout ce qui est pur plaisir ! Nous jouons avec les couleurs et le noir et blanc,

nous jouons avec les formes épurées et les broderies. Intemporelles, sublimées, libres comme une pierre précieuse qui roule !

Very colorful, sassy, easy going, the collection is made to mix and match.

The influences come from my Beaux-Arts period, from colors of cartoons, from colorful precious stones, and fresh and delicious goodies.

Today, we spend our time travelling all over the world, jumping from one circle to another, and when we go out, what should we wear ? The answer is : anything that is sheer pleasure!

We play with colors and black and white, we play with pure shapes and embroideries.

Timeless, ready to go, free like a precious rolling stone !

Ana Quasoar, créatrice intemporelle

Dans cette époque de mutation, les femmes ont envie de pièces qu’elles vont garder longtemps :
 Des pièces d’héritage… Inspirés de nos rêves, de notre mémoire, ce sont des porte-bonheurs pour chaque moment de nos vies . Ces vêtements nous accompagnent,
 nous rassurent, nous font nous sentir bien, comme de vrais amis .

Grand coup de cœur pour ces magnifiques carreaux en soie.

Ana Quasoar Carré Oiseaux n°3