Timbuktu d’Abderrahmane Sissako, le film au sept Césars

J’avoue que je ne voulait pas aller voir ce film, ces derniers temps, quand je sors, j’ai envie de me changer les idées, la barbarie du Jihad dans les quatre coins du monde, nous pouvons la voir tous les jours à la télé. Mais je n’ai pas pu faire l’autruche longtemps et j’ai fini par le voir la semaine dernière. Je ne regrette pas, c’est un très bon film, assez surprenant et parfois trompeur.

Il commence tout doux et gentil : L’amour d’un homme pour sa femme et sa fille, le pêcheur avec ces filets, les gens qui essayent de survivre et « vivre » malgré la présence des intégristes, le désert…

Timbuktu

Parfois comique : Les jihadistes avec leurs Kalachnikovs toujours en bandoulière, venus des quatre coins du monde ont besoin des interprètes en permanence, c’est une vraie Tour de Babel ! Ils essayent de faire un film de propagande avec un ancien rappeur et parlent de foot et des joueurs entre eux comme si ils étaient dans le café du coin. Mais à Timbuktu le foot est interdit, ainsi que la musique, le chant et les femmes pour aller au marché sont obligées de porter de gants et des chaussettes ! Les jeunes jouent au foot sans ballon, un simple match dévient un acte de rébellion.

Timbuktu le film

Avec des moments intenses de courage : La femme qui refuse de porter des gants pour vendre des poissons au marché : – Coupez moi mes mains mais je ne porterais pas des gants !

Timbuktu film

Celle en train de se laver les cheveux dit aux intégristes: – Si vous ne voulez pas voir mes cheveux, si vous les trouvez indécents regardez ailleurs.

Timbuktu le film

Tourne au surréalisme : Encore une femme,la sorcière du village fait barrage aux hommes armées avec son corps, les bras nus et la tête haute avec son coq sur les épaules.

Timbuktu le film

Et fini tragiquement : Avec des coups de fouet, des jeunes filles séquestrées et mariés de force, des lapidations, des exécutions sommaires.

Timbuktu le film

La barbarie nous explose au visage, cella ne pouvait pas finir autrement, je le savais dès le début.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s